Quand je me suis mise à avoir peur de l’engagement

Après le divorce de mes parents, que j’ai subit de plein fouet, je me suis dis (et je ne suis malheureusement pas la seule à le penser) à quoi bon se marier pour divorcer 2 ans ou 34 ans après ? On peut parfaitement s’aimer sans se marier.
Et puis il y a eu l’achat de notre maison. Un engagement bien plus important qu’un mariage. Ben oui avouons le, en cas de séparation ça fait bien plus chier de réussir à mal au coeur de vendre une maison que de signer des papiers chez un avocat..
Et puis il y a eu notre fille. Cette décision d’avoir un enfant ensemble est bien plus engageante qu’un mariage. Ce petit coeur qui bat nous unis à jamais, et ce lien là est indéfectible. Alors bon un mariage en comparaison, niveau engagement c’est de la gniogniotte.
Et puis il y a eu sa demande en mariage. Tellement belle, plus romantique et plus original que dans mes rêves. Ça a été beau et émouvant. Mais l’euphorie du moment passé, je me suis mise à avoir peur. A douter. Non pas de mon amour pour lui. Ça non! Mais je le répète, depuis le divorce de mes parents je n’ai jamais voulu me marier. 
Dans mes rêves les plus fous (rêve que Ludo est très loin de partager avec moi), on se rendrai dans un endroit romantique, lui, moi, notre fille, et nos témoins. On se dirait oui dans la plus strict intimité. Et on continuerai à s’aimer aussi fort au su de tous. 
Mais je sais que lui souhaite un mariage dans les règles de l’art. Famille au grand complet, Mairie et Eglise, réception toussa toussa.
Je ne souhaite pas être la reine du jour, je ne souhaite pas réunir des gens qui ne le souhaite pas eux même, je ne souhaite pas me prendre la tête pour savoir qui, quand, quoi et comment. 
Après une petite discutions, je me suis rendu compte que le plus important c’est nous. Et que je souhaite simplement son bonheur. Si ça doit passer par « être la reine du jour, réunir des gens que ne le souhaite pas, passer devant un curer » toussa toussa et bien je le ferais, pour lui.
Ma plus grande inquiétude à présent, et sûrement celle de tous futurs mariés : combien ?
Budget in progress…

Une réflexion sur “Quand je me suis mise à avoir peur de l’engagement

  1. Un grand merci de partager ton expérience avec moi. Cela m'a permis de réfléchir et d'en parler avec ludo. Nous sommes à présent d'accord : ça doit nous convenir à nous, mes autres feront avec.
    Mes félicitations alors pour ce mariage à venir donc mais surtout pour le bébé en création 😉
    Encore merci et à bientôt de te lire (ici ou ailleurs). Bisous

  2. Bonjour,

    Je suis votre blog depuis quelques temps déjà et ce sujet me touche particulièrement. J'en profite pour réagir et dire au passage que j'aime beaucoup vos billets.

    Achat de maison en cours de finalisation et bébé prévu pour la fin de l'année, nous avons envisagé de nous marier après nous être pacsé il y a un an et demi. Monsieur ne voit pas vraiment l'intérêt du mariage sachant que nous sommes déjà pacsé et puis pour lui, même philosophie, l'achat ensemble de la maison et la venue de bébé représente bien plus que le mariage. Pour moi, après m'être entendu dire toute ma jeunesse que c'est « Etudes, Boulot, Mariage, Maison et ensuite Bébé », j'avais quelques « séquelles » et ne m'imaginais pas vraiment sans être mariée, surtout une fois Maman! Donc décision de se marier.

    Mais surtout, pas envie de se prendre la tête. Pas envie que Untel veuille imposer sa vision de NOTRE mariage, que MACHIN soit vexé de ne pas être invité etc. Pas envie de se prendre a tête sur le menu, le lieu, la tenue pendant 1 année de préparation pour une journée, UNE TOUTE PETITE journée. Pas envie de dépenser un budget monstre ou de s'endetter alors que nous préférons mettre notre argent dans la maison à venir.

    Finalement, nous avons pris l'option mariage surprise. A l'occasion de mon anniversaire, nous réunissions la famille proche uniquement ( parents, frères et sœurs avec conjoints et enfants puis grands parents). En fait, juste les gens sans lesquels il nous aurait été impossible de nous marier. Tonton Truc pas vu depuis 5 ans et Mamie Machin avec laquelle nous sommes en froid ne seront pas là et puis c'est tout. Ce mariage sera le nôtre, nous avons décidé chaque détail et l'avons fait à notre sauce. Les personnes présentes ne sauront la finalité de la journée que quelques minutes avant la cérémonie. Ainsi, Mamie n'aura pas eu le temps de se demander depuis 6 mois comment elle allait s'habiller et Soeur n'aura pas dépensé son budget ménager mensuel dans le coiffeur. Ils seront eux-même ( en tongs et short peut être) mais ils seront avec nous et c'est ce qui compte le plus.

    C'est sûr, cela ne plaira pas à ceux non invités, cela en choquera certains que nous ne passions pas à l'Eglise. Mais après tout, pour qui se marie t-on? Eux ou nous?

    Chacun doit être libre de faire le mariage qu'il souhaite ( grandiose, intimiste, original …). Je vous souhaite tout simplement beaucoup de bonheur dans la poursuite de votre vie familiale et espère de toute coeur que votre mariage sera comme vous le désirez.

    Bonne continuation au blog également.

  3. C'est certain que c'est un sacré engagement. J'ai de la chance, avec mon chéri si on parle mariage, on a la même idée, PETIT mariage. Bon au final, avec les grandes familles que nous avons, il y aura du monde, mais disons le minimum. Car c'est vrai il faut penser budget. Et organisation, car c'est du boulot !
    Bon courage 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *