Quand, en tant que maman,tu te sent coupable

Je vous écris depuis mon téléphone portable, alors vous me pardonnerez le manque de mise en page, les fautes de frappes possible et l’absence de photo.. j’ai besoin de vous raconter mon début de soirée. Celle que j’aurai du passer à mon cours de Fitness,  au lieu de ça, je suis allez faire un tour aux urgences pediatriques.

Alors que j’étais en train de me changer, Nono était sur notre lit. Je me suis retourné un cours instant, juste pour déposer ma ceinture.. ce cours instant lui aura suffit pour tomber du lit.. elle a pleuré bien sûr, mais elle a vomis surtout.. une seul fois, mais assez pour inquiéter mon petit coeur de maman.. j’appelle en urgence ma maman, qui me conseil bien sur d’aller aux urgences (oui desfois c’est pas logique,  je pense à appeler ma maman, mais pas un médecin quoi #badmother). Nono me semble « molle », le choc, ma vision de maman qui aggrave la situation ? Je ne saurai le dire..

J’arrive aux urgences où ludo nous attends déjà.  Bien sûr il me demande des comptes, enfin de lui raconter ce qu’il c’est passé quoi (oui j’exagère à peine). Et on se présente à l’accueil. On nous prends en charge rapidement. Nono à repris des forces dans la voiture et semble bien plus en forme qu’à la maison. On aperçoit des traces rouge dans son coups. On le montre au médecin. Son diagnostic est positif, il n’y a rien de bien grave mais par précaution nous envoi faire une radio..

Et là, mon cauchemar à commencé.. la gentille infirmière en imagerie médicale nous fait déshabiller Nono, puis l’installe sur la table. Je suis un peu étonné, elle est seul (son/sa collègue était sûrement en train de se restaurer le/la veinard/e). Mais surtout elle n’explique pas à Nono ce qu’il se passe. Je pensais que dans un service pediatriques il y aurai ce type de prise en charge mais enfaite non.. Nono commence à paniquer, j’essaie de la rassurer tout en la tenant fermement. Premier cliché ok, mais pour le deuxième. Nono s’énerve franchement, elle deviens rouge et pleurs de plus en plus fort. L’infirmière décide de faire une pause, j’en profite pour expliquer brièvement à Nono ce qu’on est en train de faire, mais dans son état d’énervement elle en avait plus rien à fiche. Je lui fait toucher et lui explique qu’une fois la photo faite,  alors on rentre. On retente de la mettre en place mais rien à faire. Elle de débats toujours plus fort, s’énerve toujours plus. J’ai envie de lui dire qu’on arrête là, mais s’il y avais quelque chose de grave finalement.. je me tais. Et l’infirmière nous délivre enfin..

Je crois que ce moment est le pire moment que j’ai passé depuis que je suis maman. (Jusqu’à ce que j’en vive un plus pire.)
Je me rends compte que si elle est là, à pleurer, sur cette table froide, avec ses deux parents la martyrisant ainsi, c’est uniquement de ma faute. On est pourtant plutôt bien informé des accidents domestiques.  On essai de les protéger du mieux possible, mais ce soir j’ai échoué.
Je garderai à tout jamais cet image d’elle. Son visage rouge. Ses lèvres violettes. Le regarde de ludo lorsque j’ai levé les yeux vers lui pour y trouver du soutiens. Non ce soir, il n’y aura pas de soutiens de ça part.
Mes larmes ont coulés sur mon visage en sortant. Le médecin reviens nous dire que tout vas bien. Que l’on peux rentrer. Qu’il faut à présent la surveiller pendant 48h.

Je sais que je ne suis pas la seule maman a avoir vécu une tel situation. Une visite en urgence suite à une chute, d’un lit ou autre. Je le sais, j’en ai conscience. Mais cette étape dans ma vie de maman va me permettre de me remettre en question. D’avancer..

Une personne m’a gentillement dit à la naissance de Nono, que le métier de maman, est le plus beau métier du monde, et le plus dure à la fois.
Et plus les jours passent, plus je me rends compte de la valeur de cette phrase.

Une réflexion sur “Quand, en tant que maman,tu te sent coupable

  1. Désolée je te réponds un peu tardivement. Je te remercie pour ton mot. Il m'a redonné le sourire (ta pauvre maman)!! Merci pour ton réconfort !! Vive la blogosphère, ses belles rencontres, son soutiens et ces échanges particulier.
    Grosses bises !!

  2. Cela aussi nous est arrivé lorsque Minipuce avait tout juste 5 mois je l'avais posé sur le canapé sans aucune protection a côté et boum la tête la première par terre, visite aux urgences aussi mais moi j'étais déjà en train de pleurer de panique et de culpabiliser. Heureusement Minipuce n'avait rien du tout mais moi j'en ai pas dormi de la nuit ce soir-là. C'est ça aussi d'être jeune parent alors je te comprends totalement et ne culpabilise pas car elle aurait pu très bien tomber du lit seul (et c'est ce qui peut arriver quand elle sait grimper partout, crois- moi là aussi j'ai eu la peur de ma vie) on apprend en même temps et tout ira mieux dans quelque temps. Ton instinct te fera savoir le danger qu'elle peut courir et ça aussi j'en ai des preuves 🙂 Bisous

  3. C'est tellement touchant… J'ose à peine imaginé ce que tu as ressenti :/ puisque je n'ai pas encore la chance d'être maman (c'est pas faute d'avoir essayé ^^ ») Ma mère m'a raconté que lorsque j'étais bébé, je suis tombée du lit, elle n'avait que 19 ans, je pleurais et pourtant elle s'est effondrée en pleure dans le couloir en paniquant, pensant que j'étais morte u_u Mon grand-père a carrément dû la gifler pour qu'elle reprenne ses esprits la pauvre… Alors oui, j'imagine qu'un jour, ça arrive, à tout le monde ou presque. Peut-être qu'un truc sans conséquence doit arriver pour rendre les parents paranos et qu'ils surveillent encore plus leurs enfants si ça se trouve ^^ » En tout cas, ne te torture pas trop, tu es une Maman, tu es humaine et tu feras toujours de ton mieux pour ta puce et ça elle le sait <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *