Notre weekend à Hanovre

Ludo a fêté ses 30 ans début février. Ses parents ont souhaité lui offrir un weekend surprise. La seule date de disponible pour nos trois agendas de ministre, le notre, le leur et celui de sa sœur, tombait le weekend du 11 et 12 mars.
Autant dire que c’était mission impossible que de garder la surprise jusque là. Apres quelques semaines d’interrogatoire sous la torture, il découvre notre destination : Hanovre le berceau de Volkswagen ! De quoi préparer encore une fois notre futur projet.
 
C’est donc en minibus que nous avons pris la route tôt, samedi 11 mars, jour de mon anniversaire. J’étais malade, et aphone ! La total classe pour partir en weekend. Heureusement je n’ai pas contaminé tout le monde dans le minibus à force de tousser à en cracher mes poumons. Et je vous passe les détails !
Les enfants, eux, ont été sages tout le trajet.
 

Après une petite pause à midi pour casser la croute, c’est en début d’après midi nous sommes arrivés devant le musée Volkswagen. C’était partie pour la visite.

Mais nous n’étions pas encore dans la salle d’exposition, que nous étions attiré par une machine un peu surprenante.
Le temps que l’on comprenne tout…

Nono a déjà attrapé son dû.

Et son cousin qui l’imite à la perfection, on ne le leurre pas ce petit !

Et voilà le résultat ! Une pièce de 5 cts pressé à l’image du combi, ou coccinelle.

 
 

Puis nous commençons la visite par des coccinelles.  

 

En osier, en bois, recouverte de timbre ou en fer forgé, tout y est pour la coccinelle.

Puis les combi, d’abord le T2, avec Petithomme qui fait comme son papa ou son parrain.

 

Un combi T3 bizarroïde.

Un T2 coupé en deux !

Et enfin notre Saint Graal : Combi T1 Samba grand luxe !

 

 

Il y avais également d’autre véhicule en tout genre. J’avoue que je ne me suis pas vraiment intéressé au reste de l’expo. J’ai préféré observer Nono et son Petithomme de cousin ! Ils couraient partout ! C’était assez drôle, d’essayer de « crier » « Nono viens, reste près de nous », mais qu’elle ne m’entend pas tout simplement. Ou bien qu’elle me réponde en chuchotant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apres être passé par la boutique souvenir, nous sommes allés découvrir l’hôtel.

Sur la route nous sommes passé à côté ou plutôt nous avons longé l’usine qui s’étend à ne plus finir. C’est interminable ! Tout à droite de la photo dessous, on distingue une cheminé, c’était le début de l’usine, et là grande tour à gauche avec le logo Volkswagen, et bien c’était loin d’être l’autre bout de l’usine !

Et nous avons découvert un très jolie hôtel. On a bu un verre et puis chacun est allé se reposer dans sa chambre. Personnellement j’étais épuisé..

Une bonne douche m’a fait du bien. Mais au moment du repas, j’étais toujours autant lessivé. Je suis donc allé me coucher avant la fin du repas, avec Nono à 21h. La loose quand même, le jour de son anniversaire.
Ludo, son papa et notre Beau-frère ont quand à eux profité du restaurant, en dégustant du bœuf maturé en cave. Apparemment une expérience culinaire particulière et délicieuse.

Le lendemain matin, alors que tout le monde était déjà sur le pied de guerre, nous nous étions encore au plumard, Nono qui regardait les dessins animés allemand !

On se décide à se lever et être à l’heure pour le petit déjeuner. Ce dernier des plus copieux ! Un vrai régale !!!
Et puis nous avons repris la route en milieu de matinée. Après une pause pour le repas de midi, c’est en fin d’après-midi que nous sommes rentré à la maison.
 

Je crois que ce qui m’a plu le plus aura été de voyager tous ensemble. Cette cohabitation si agréable, notre bonne entente, notre bonne humeur.

C’était un doux weekend en famille.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *