Ces 9 longs mois, qui défilent à vive allure

Le 19 septembre 2012, j’annonçais à Mr Moquette : « Dans 9 mois, nous serons trois… ».

 


Aujourd’hui, il ne nous reste qu’environ 54 jours de cohabitation dans mon corps. 

Ensuite tu seras dans mes bras, et dans ceux de ton papa. Je ne m’inquiète pas, même s’il parait gauche en s’entrainant avec tes pijamas vident, je sais qu’il va assuré comme papa. Il se fait déjà plein de film en t’attendant. Il t’imagine en train de râler contre lui « Papaaa, elle est nuuul ta 205 gti, c’est une voiture d’avant guerre ». Ou bien « Mamaaaann, papa il a pété ca pue » (Hooo oui, pour ca j’imagine déjà tes pauvres petites narine). Bon ok avant que tu te plaignes on as encore un peu de temps devant nous… Mais je ne doute pas un seul instant, Mr Moquette sera un super papa d’amour.


Pour moi, c’est beaucoup plus compliqué. Physiquement je ne me pose pas vraiment de question. Te donner le bain, te changer la couche, toutes ces choses du quotidien ne m’effraye pas. J’ai eu la joie de pouponner mes 5 neveux et nièces avant de prendre la décision de t’avoir, de leurs donner une cousine de plus ^^
Non c’est plus un côté moral qui me turlupine (oui turlupine ca c’est un sacré mot qui sort de nul part). Comment je vais faire pour démarrer sur de bonne base ma vie de mère auprès de toi, ayant déjà commencé ma vie de femme sur de mauvaise base avec ma propre mère ? J’ai tellement peur de faire les mêmes erreurs. Tellement peur que tu ne m’aimes pas. Peur que tu me rejettes…
 
Allez on va de l’avant, 54 jours ma chérie avant de te serrer contre moi. J’ai tellement hâte de te voir dans les bras de ton papa. Le voir prendre soin de toi autant qu’il prend soin de moi. Tu es notre plus belle preuve d’amour. Tu es le lien qui nous unis à jamais l’un à l’autre. On t’aimes déjà tellement..

 

Une réflexion sur “Ces 9 longs mois, qui défilent à vive allure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *