Restauration Combi Split T1 VW #4

Les premiers travaux du combi

A peine le combi arrivé à la maison que nous avons pris le temps de l’examiner sous toutes ses coutures.
Sur la route du retour, nous nous étions arrêté à une station service, pour mettre un peu d’essence dans le réservoir du combi. Ludo l’a donc démarré pour le descendre du plateau, et c’est tous les trois à bord que nous sommes « rentré chez nous ». Nous n’avions aucune certitude sur le fait que le moteur soit tournant. Nous avions vu une vidéo c’est tout. Et nous étions très content lorsque le verdict est tombé..
Ensuite, j’ai décidé d’enlever tous les autocollants qui étaient sur les vitres. Je les ai gardé et Nono les a collé dans un petit carnet pour les garder en souvenir. Je le trouve vraiment plus beau comme ça !
AVANT
APRES
Puis, Ludo c’est attaqué au compteur. Sur les photos déjà on l’avais remarqué. Au début on croyait que c’était un effet sur la photo, et puis non… Le compteur est belle et bien bombé. Alors Ludo a regardé ca de plus prêt. Et finalement il s’avère que ce n’était qu’un ajout. Il a pu l’enlever proprement et sans faire de casse. Voilà une première petite économie !

 

 

Du coup, Ludo s’est dit qu’après une économie, il était temps de passer la première commande. Il s’est rendu sur le site Serial-Kombi. Il a fait plusieurs achats mécanique. Entre autre pour les freins, puisqu’il ne freine que du côté droit. Le sabot du coffre lui, est complètement bouffé et mérite qu’on le change rapidement. Il a également commandé le ressort du capot, parce que le faire tenir dans le coffre c’était pas top.

 

Finalement, il n’y a que les papiers qui nous pose véritablement problème pour le moment. C’est à dire que Ludo a fait une demande FFVE pour obtenir un dossier afin de réaliser la carte grise véhicule de collection. Mais il manque apparement des papiers, mais on attend que la FFVE nous renvoie le dossier pour savoir de quoi il s’agit exactement. Et les papiers mettent du temps à revenir…
En attendant de pouvoir rouler un peu avec, Ludo continue l’état des lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *