Nos trésors de petite fille

C’était un soir, il y a quelques semaines de ça.
Nono c’était brossée les dents. Etait passée au WC. Son papa lui avait fait un câlin et un gros bisous. Je lui ai raconté l’histoire de son choix, avec application et implication. Je lui ai servi un petit verre d’eau. Je lui ai fait un câlin, puis un bisous. J’ai tiré la couverture sur ses épaules et au moment ou j’allais quitter la pièce…
Elle me demande de laisser la porte de sa chambre ouverte…
Je lui demande d’un air inquiet surprise pourquoi ?
Elle me réponds : je ne veux pas être dans le noir !
Waouuw waouw waouw !
On a jamais eu de problème jusque là. Qu’est ce qu’il ce passe ? Et puis il y a le baby-phone (rappel toi, celui qui lui fait bien assez de lumière pour jouer dans son lit pendant deux heures au lieu de faire une sieste).
Mais elle ne veut pas vraiment entendre ce que je lui explique.
Et soudain, une idée me viens.. Je farfouille les méandres de mes trésors de petite fille (le peu que j’en ai gardé du moins), et je trouve CA :
Ma Luciole.

Enfin je dis MA mais je crois bien qu’à la base c’était celle de ma sœur Lily. C’était donc un cadeau BONUX que l’on retrouvait à l’époque dans les paquets de céréales ou de lessive.

Je rallume donc la lumière, et fourre Luciole (de son nom), juste devant l’ampoule de sa lampe. Nono ne comprend pas bien ce que je fabrique mais…
Là, je me revois gamine, un grand sourire affiché sur mon visage, regardant d’en bas, l’une de mes trois grandes sœurs, debout sur le lit d’en haut (seul elles peuvent comprendre), se hissant du mieux possible jusqu’à l’ampoule de la lumière de notre chambre, pour ainsi m’allumer ma Luciole !! Et cette image que j’ai dans ma tête me fait sourire. Qu’est ce que j’aimais enquiquiner mes sœurs quand même ! Mais elle me l’on rendu en bien pire !
Et là, je reprends mes esprits, je me retourne avec un grand TADAMM à l’attention de Nono, qui s’aperçoit que j’ai « allumer » la Luciole.
Voilà une Nono ravie, qui cache dans sa main sa nouvelle amie Lulu.
A présent, notre rituel du soir c’est :

Nono se brosse les dents. Passe au WC. Son papa lui fait un câlin et un gros bisous. Je lui raconte l’histoire de son choix, avec application et implication toujours. Je lui sers un petit verre d’eau. Je tiens Luciole devant l’ampoule pendant 5 secondes d’un côté (et je compte dans ma tête – parfois Nono compte pour moi) puis 5 secondes de l’autre côté. Je lui fais un câlin, puis un bisous. Je tire la couverture sur ses épaules (son doudou et sa Luciole) et je peux enfin quitter la pièce…

Une réflexion sur “Nos trésors de petite fille

  1. Haaaa la veilleuse ! Celle là même dont je ne voulais pas au départ, et donc le babyPhone en fait office. Et puis, prise au dépourvu quand elle m'a fait le coup… elle est heureuse avec sa luciole finalement haha

  2. J'ai eu droit aux peurs il y a 1 an… on a ajouter une veilleuse dans sa chambre. Il avait peur des loups lui et maintenant, ça va mieux même si, de temps en temps, il tente le coup pour dormir avec nous.
    Marie

  3. Roh c'est trop mignon !!!
    Ca doit être une période, en ce moment aussi j'ai droit à « j'ai peur du noir » ou « tu laisses la porte ouverte ? »… Et pareil, quand j'ai entendu ça, j'ai juste halluciné, « euh… quoi ? comment ? pourquuuuoooiiii ? » ahah, ces enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *