L’apprentissage du vélo

Je dois dire que je n’en reviens toujours pas ! Nono sait faire du vélo ! Véritablement, il aura fallut la tenir 2 minutes et c’était partie ! J’aimais je n’aurai cru que ca serait si facile !
Nous étions chez des amis, leur fille de bientôt 5 ans, avait plusieurs vélos dans la cour. Nono a voulu essayer. Je me suis dit que c’était donc l’occasion de voir où elle en était. Etant donné qu’elle nous réclame un vélo depuis 1 an déjà. Nous étions convenu avec Mamie que cette année elle aurait son vélo. Mais je lui avait encore dit à ma Belle-Maman qu’elle n’y arriverai surement pas cette année, mais peut-être d’ici l’automne ou le printemps prochain !!
Oui mais c’était sans compter sur Nono.
Elle s’installe donc sur le vélo. Je lui tiens le guidon et la selle. Elle commence à pédaler et je sens qu’elle trouve rapidement son équilibre. Bon ca c’est fait en plusieurs petites étapes de coup de pédale.
Lorsque les premiers coups de pédale étaient donnés je lâchais le guidon mais tenait toujours la selle. Et quand je sentais qu’elle avait l’équilibre je lâchais la selle. Juste après Nono me cri « Lâche moi MAAAAMANNN !! » mais je ne là tenait déjà plus !! Et c’était partie.
Ma Nono sait donc faire du vélo !
Elle n’arrive juste pas encore à faire le démarrage. La petite fille propriétaire du vélo,  lui a expliqué de pousser avec les pieds pour prendre de l’élan et ensuite commencer à pédaler. Mais apparemment le vélo est à peine trop grand, elle est légèrement sur la pointe des pieds, et ne veut pas prendre cet élan. Du coup, je dois encore la tenir pour le démarrage.
J’avais été claire pour ce principe. Pour moi il était hors de question que Nono ai un vélo à petite roulette à l’arrière.
L’année dernière à la place du vélo, mes sœurs lui ont offert une draisienne. En parallèle de la draisienne qui lui aura appris à trouver son équilibre, elle avait son tracteur et son tricycle, pour garder le côté « pédale » également. L’un n’allant pas sans l’autre pour savoir faire du vélo.
Elle passait souvent de l’un à l’autre.
Mais pour moi, malgré le fait qu’elle venait à peine de trouver son équilibre avec la draisienne, je ne pensait pas qu’elle serait prête pour le vélo. A la maison, le terrain n’est absolument pas favorable, gravier/monté (ou descente c’est encore pire).
D’ailleurs nos amis nous ont prêté le vélo, jusqu’à ce que Nono reçoivent le siens à son anniversaire. Mais à la maison ca été beaucoup plus compliqué. Le terrain n’est vraiment pas facile, et elle n’a pas encore assez de force pour garder son élan. Et peu importe le chemin que nous prenons, soit ca monte, et puis ca descend, soit l’inverse. Mais ca viendra ! Le plus dur est acquis !
Je suis tellement épaté, et tellement fière. Je ne pensais vraiment pas que ca serait si facile. Je m’attendais à ce qu’elle soit frustré de ne pas réussir et j’appréhendais ca. Comme quoi, il faut savoir écouter nos enfants également !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *